• Geknickte Raumschichten, Witschi Werner, expo 1962
    Geknickte Raumschichten
  • Nastagio’s Itinerary, Prinz Gholam, expo 2014
    Nastagio’s Itinerary
  • Rhythmus im Raum, Bill Max, expo 1954
    Rhythmus im Raum
  • Pneuma Somnabule, Seiler Kerim, expo 2009
    Pneuma Somnabule
  • E1, Duarte Angel, expo 1970
    E1
  • Arlecchino in movimento, Stanzani Emilio, expo 1954
    Arlecchino in movimento
  • Girl on a Late-19th-Century Swiss Balcony, Pablo Bronstein, expo 2014
    Girl on a Late-19th-Century Swiss Balcony

LA FONDATION EXPOSITION SUISSE DE SCULPTURE

La fondation

La première édition de l’Exposition suisse de sculpture (ESS) date de 1954. Fondée et réalisée par Marcel Joray (1910–1996) dans le préau d’une école, elle a tout de suite rencontré un grand succès, qui a appelé de nouvelles éditions. Resté fidèle tout au long de sa vie à sa conviction que la sculpture contemporaine doit être exposée dans l'espace public, Marcel Joray a mis sur pied cinq éditions de l’ESS. Selon lui, la sculpture est le moyen le plus approprié pour rapprocher l'art moderne, voire contemporain, d'un large public, même si, comme il l’écrivait déjà dans le catalogue en 1954, il faudra beaucoup de temps à ce même public pour reconnaître cet art.

À intervalles réguliers, treize éditions de l’ESS se sont succédées entre 1954 et 2019, toutes fidèles à la devise de Marcel Joray. En 1974, l’ESS a été transformée en fondation. C’est cette dernière qui engage pour chaque édition un ou plusieurs curateurs/curatrices en charge de réaliser l’Exposition. Des artistes, à l’instar de Thomas Hirschhorn en 2019, ont aussi pris cette mission en charge.

En organisant cette manifestation artistique unique en Suisse de par ses dimensions, Bienne et la fondation permettent de «faire le point» en matière de création plastique. L'Exposition suisse de sculpture est ainsi devenue un événement unique en Suisse, tant pour les artistes que pour le public.