frdeenprint

ESS Historique / 2018 / Newsletter_4

«Robert Walser-Sculpture» Thomas Hirschhorn, Biel/Bienne 2018

NEWSLETTER 4

Fieldwork V, du 10 au 21 octobre 2017
Rapport de Thomas Hirschhorn

22 novembre 2017


Concernant la ‘Non-Programmation’ et la ‘Non-Satisfaction’ dans la «Robert Walser-Sculpture»


La ‘Non-Programmation’  est une forme.  Je pense que cette forme - la ‘Non-Programmation’ - est nécessaire pour rester éveillé, pour rester attentif, pour rester sensible. La ‘Non-Programmation’ est l'affirmation que l'art peut - parce que c'est de l'art - créer un dialogue et une confrontation, d'une personne à une autre, dans l’imprévu. La "Robert Walser-Sculpture" veut créer les conditions pour faire une expérience : l’expérience qu'une audience puisse se créer uniquement par la production-même - sans être programmée, sans être annoncée, sans être communiquée. Il n’y aura donc pas d’horaires, et il n’y aura donc pas de programme à heures fixes. Dans la «Robert Walser-Sculpture» les intervenants décideront eux-mêmes du moment de leur intervention. Je serai leur premier auditeur mais aussi celui qui les accompagne, en les aidant à mettre en place ce qui leur est nécessaire.  La ‘Non-Programmation’ vient d’une décision artistique - elle n’opère pas en fonction d’un choix culturel, elle manifeste la frontière entre art et culture, elle se positionne résolument en tant qu’art.
Le ‘Public Non-Exclusif’ constitue - logiquement - le cœur de cette œuvre d’art et ce public ouvre, dans la logique de la ‘Non-Programmation’, le champ de la ‘Non-Satisfaction’. Le ‘Public Non-Exclusif’ comprendra - dans et avec la «Robert Walser-Sculpture» - qu’il ne s’agit pas d’obtenir une quelconque satisfaction ou une satisfaction immédiate.  Il  le comprendra le premier et fera l’expérience en premier parce que la 'disponibilité' est sa spécificité. Mais aussi parce que la ‘Non-Programmation’ dans la « Robert Walser-Sculpture » est la nouveauté, le futur et la dimension d’avenir.  Le ‘Public Non-Exclusif’ est définitivement le noyau dur de mes projets inscrits dans la ligne de conduite ‘Présence et Production’. C’est un public ouvert à l’expérience, composé essentiellement de gens qui disposent de temps libre,  jeunes parfois en marge de la société, et qui participent en donnant leur présence et leur production pour des raisons qui leur sont propres et inconnues. Le ‘Public Non-Exclusif’ sera le cœur  de la «Robert Walser-Sculpture».
Le ‘Public Non-Exclusif’ comprend qu’il faut soutenir, être d’accord avec, même  souhaiter cette ‘Non-Satisfaction’, qui vient de la ‘Non-Programmation’. Le ‘Public Non-Exclusif’ comprend que c’est par l’état de ‘Non-Satisfaction’ qu’il participe à la création d’un événement. Et surtout il comprend - et il est prêt à en faire l’expérience - qu’un événement sans transformation n’est pas un événement. Il sait que la transformation n’a lieu que si la ‘Non-Satisfaction’ est vécue en tant que ‘résistance’, cette résistance qui est - elle-même - 'transformation'. Car la ‘Non-Satisfaction’ est un outil pour résister aux habitudes culturelles, économiques, politiques, religieuses et sociales. Le ‘Public Non-Exclusif’ sait que l’art est résistance, résistance en tant que telle, et par cette résistance il rend la transformation possible.  C’est pour cela que la «Robert Walser-Sculpture»  est une œuvre d’art et n’est pas un évènement culturel. C’est pour cela que la culture amène de la satisfaction - une satisfaction - qui reste - passive - au contraire de l’art qui apporte de la ‘Non-Satisfaction’ - qui devient active. Je pense que la dimension de ‘Non-Satisfaction’ permet d’esquisser une nouvelle dynamique, une dynamique ou un mouvement dans lequel une nouvelle forme de sculpture dans espace public est créée, déployée, voire redéployée.
La «Robert Walser-Sculpture» est une œuvre d'art, une sculpture dédiée à ce qui est actif: La présence, la production, la pensée, la mémoire, le moment, l’ici, le maintenant. La «Robert Walser-Sculpture» est la forme de ce qui est incertain, de ce qui est vivant, de ce qui va venir, de ce qui n’est pas garanti et de ce qui est précaire.



Photos:  © Enrique Muñoz García

Le texte de Kathleen Buehler, en allemand, peut être consultée sous l'anglet allemand!