frdeenprint

ESS Historique / 2014 / Mouvement III /

The City Performed

Du 26 au 2 novembre 2014

Exposition au CentrePasquArt
Fête d'inauguration le 26 août 2014 à 18 heures


Les performances qui composent Le Mouvement sondent l’espace public et ses frontières à Bienne en 2014. Les interventions artistiques sont annoncées comme telles et feront peut-être, sous la protection de l’Exposition Suisse de Sculpture, l’objet d’un traitement différent. Performing the City porte exclusivement sur Bienne, un élément extrêmement limité de la représentation internationale de l’espace public. Le public urbain est toujours local et profondément imprégné du système politique, des lois en vigueur, de l’application de celles-ci, des conditions économiques, de la morale, de l’influence des mouvements citoyens, de la politique culturelle, etc.

L’exposition The City Performed au Centre d’Art CentrePasquArt confère à la notion de l’espace public une dimension internationale – aussi bien en termes historiques et géographiques que politiques. Des artistes y sont volontairement intégrés qui, dans des conditions diverses, ont réalisé des performances de rue – parfois au risque d’être arrêtés et emprisonnés. Le Centre d’Art CentrePasquArt propose une analyse de musée plus détaillée du contexte de la performance. En résumant, on peut souligner que chaque œuvre exposée appréhende et conçoit l'espace public différemment. La complexité du système du discours, de la société, de la ville et de l’espace public ne peut être abordée que par le biais de différences.
Ce qui pousse les artistes à intervenir dans la rue n’est cependant pas toujours le désir d’agir dans un contexte politique — bien au contraire. Le besoin de quitter les murs protecteurs de l’institution artistique est omniprésent depuis les années soixante. Parallèlement au land art, qui a fait de la nature un lieu d’exposition, de plus en plus d’artistes se tournent vers la rue et l’utilisent comme scène, comme alternative au centre d’art, comme terrain neutre qui n’est récupéré par aucun discours artistique officiel.
La ville est perçue comme un terrain neutre qui n’est intégré à aucun discours artistique ou, en tous cas, n’est pas soumis aux préférences de la politique artistique de l'Etat. Les artistes qui renoncent au contexte de la salle d’exposition manifestent leur indépendance. Cependant, les documents concernant ces performances atterrissent souvent de nouveau dans une salle d’exposition.